La revue de stress de Lolobobo

Une revue de blogs, des audiobooks, des calembours à deux balles, et les des chroniques par un blogueur quadragénaire,père de famille, provincial, non influent et complètement à l'Ouest
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

La radio des blogueurs 2018 #radioblogueurs2018

, 09:35

ogradio.jpg

Salut Ami lecteur,

Voici venir l'été, et pour la neuvième fois la radio des blogueurs.

Avec une petite nouveauté cette année.

Comme tu le sais (ou peut être pas encore), je passe de moins en moins souvent ici, puisque je fais blog commun avec l'amie MaO. avec qui on c'est spécialisé dans la micro nouvelle et l'ouverture de fenêtres.

çà se passe donc là bas.

https://www.fenetres.gen2box.com/2018/06/21/la-radio-des-blogueurs-saison-9/

On s'y retrouve tout de suite si tu es d'accord.

Paye ta Shnek

, 17:52

gratisography-401H.jpgSalut ami lecteur, comme tu le sais peut être, depuis quelques années je donne des cours de com numérique à l'IUT. Et comme tu sais que j'ai un faible pour la recherche et la veille d'information, je pense que çà ne t’étonneras pas de savoir que je propose un cours sur les outils de veille et de recherche.

Bref.

Il y a un peu plus d'un an on avait travaillé avec mes étudiants et mes etudiants sur un projet autour des femmes, du féminisme et de la féminité.

J'avais donc ouvert un dossier sur le thème dans mon lecteur de flux RSS. au cours de la discussion sur les sources une des étudiantes avait proposé d'y indexer «Paye ta Shnek».

Si tu n'as jamais été y faire un tour , c'est un Tumblr collaboratif, ou les femmes peuvent partager des commentaires qu'on leur a fait dans la rue. Une sorte non pas de balance ton porc avant l'heure, mais plutôt de répertoire des remarques sexistes et lourdingues prononcées par de parfaits inconnus.

Le dossier de recherche est resté dans mon lecteur de flux. et je reçoit depuis régulièrement la «prose» entendue par les femmes dans la rue.

A chaque fois c'est glaçant.

Je me dis qu'il y a quelques mâles qui ont besoin de se faire soigner

Va lire, vomi un coup et reviens qu'on en parle

3 sites pour refuser les pubs comportementales sur le web.

, 08:46

advertisements-building-cars-34639.jpg

La publicité comportementale est une méthode de ciblage publicitaire sur internet.

C'est ce qui fait par exemple que si vous faites une recherche sur un moteur de recherche, ou si vous consultez une fiche produit sur un site marchand, vous allez voir apparaitre parmi les publicités qui s'affichent dans votre navigateur des propositions correspondants (plus ou moins bien) a vos intérêts.

Certes il existe des bloqueurs de publicités qui permettent de faire disparaitre toutes les annonces publicitaires (ou presque). Cependant, comme vous le font judicieusement remarque de nombreux sites, la publicité fait aussi partie de le leur modèle financier.

Vous êtes donc libre de ne pas accepter la publicité, mais vous pouvez aussi faire le choix, de l'accepter, tout en essayant de limiter un ciblage trop précis de vos habitudes, ce qui peut parfois être flippant.

Depuis quelques années, certaines régies publicitaires ont décidé de définir une sorte de "code d’étique" (oui je sais régies publicitaires et code d'étique ça fait bizarre dans une même phrase), et vous proposent non pas de ne pas vous diffuser de pub, mais de ne plus vous proposer de pubs "comportementales", c'est-à-dire que vous continuez à voir des annonces publicitaires, mais que celles-ci ne sont pas "optimisées" pour vous.

 !!! La publicité comportementale comment ça marche ? Quand vous allez sur un site qui diffuse de la pub (ou qui contient le marqueur publicitaire d'une marque ou d'une régie). La régie enregistre dans un cookie le fait que vous avez visité ce site qui fait partie de son réseau de diffusion. Par la suite, sur les autres sites faisant appel à cette régie (ou a ses partenaires) vous allez voir apparaitre de la publicité correspondant à des produits que vous avez consultés (ou a des produits similaires ou complémentaire)

Certaines régies ont fait le choix de se regrouper au sein d'outils aux noms rassurants comme Your Online Choices, WEBCHOICES, ou encore Network Advertising Initiative.

Ces trois sites vous proposent des listes de régies participants à leur programme et vous permettent de créer sur leur plateforme un cookie qui va leur indiquer que vous ne voulez pas de cookies "comportementaux".

Attention : la protection n'est pas permanente, comme tout est stocké dans des cookies, lle non concentement au ciblage est effacé dès que vous videz le cache de votre navigateur.

On a bien dit que les annonceurs s’essayaient à l'étique, pas qu'ils devenaient des saints ;)

Pour en finir une bonne fois pour toute avec les mots en isme

, 10:51

Hier, sur Facebook, je suis tombé sur un post de mon pote le Monsieur Poireau

«réduire le sans-abrisme» ou quand la novlangue nous réinvente ce qui s'appelle simplement trouver un toit.

Il y parle de Novlangue, moi j’y vois un truc bien plus profond et un peu glaçant.

En farfouillant un peu, j’ai supposé que les inventeurs du terme « sans-abrisme » étaient sans doute des cousins québecois, apparemment pour trouver un terme équivalent au terme anglais homelessness. Depuis le mot a essaimé partout dans la Francophonie.

Je trouve çà glaçant.

seul.jpg

Je t’explique ; souvent en français, on utilise le suffixe « -ISME » pour former le nom d’une théorie ou d’un mouvement de pensée, par exemple : Le communisme, le Socialisme, Le Nazisme, le Macronisme...

En fait si on tente une bête analyse sémantique du mot, on peut donc considérer que le « Sans-abrisme » est une théorie.

  • Donc, quand on parle « d’en finir avec le Sans-abrisme », on dit qu’en fait on est face à une construction théorique qu’il faut supprimer.
  • On transforme un problème de société en une sorte de « philosophie du sans-abris »
  • On construit en un mot une théorie il pourrait très bien y avoir ceux qui serait POUR le sans-abrisme ou CONTRE le sans-abrisme.
  • Pour en finir avec le sans-abrisme il suffit donc de refuser l'idée que les sans-abris existent en leur opposant la théorie de ceux qui ont un abris
  • C’est donc bien un un conflit de classe qu’on crée le problème n'est pas le mal logement mais les sans abris, qui comme certains le disent , l’ont bien cherché puisqu’ils ont refusé un hébergement d’urgence pour une nuit (comme si la problématique du logement devait être abordé uniquement en analysant le problème au jour le jour)
  • Et on efface, d’un coup les problématiques diverses des Sans-Abris ; des millions de personnes qui partout dans le monde sont les victimes du mal logement , chacun pour des raisons diverses..

Je trouve ça terrifiant de créer des mots si violents et « politiquement corrects »

Bien sur tu vas me dire que j’exagère, et que le suffixe « -ISME » ne sert pas qu’a définir des théories.

Tu a raison, on l’utilise aussi pour définir des maladies : somnambulisme, saturnisme,...

Effectivement , pour imaginer un tel « barbarisme » il faut être un grand malade.

Bien sur comme toujours je dis ça, je dis rien.

source de l'image

La prédiction est un sport à la con

, 11:38

webetfax

Je viens de tomber sur un recueil de citations sur l'avenir des nouvelles technologies.

Et comme je suis super charitable, je vais à mon tour te faire un aveu, moi aussi j'ai dis des conneries, en 1999, un gars m'avait demandé de participer a un webzine, Internet etait encore tout neuf, et une foule de startuper essayaient de lancer des business avec tout (et surtout) n’importe quoi.

Un jour un gars m'avait fait parvenir un dossier de presse, grosso modo il pressentait le concept du blog personnel avec une mise en avant des commentaires et des commentateurs. et va savoir pourquoi (sans doute un peu de snobisme) je lui avait répondu que l'information n'avait rien a gagner si le premier crétin venu pouvait y ajouter n'importe quel commentaire.

Bon, OK, j'ai eu tord.

Quoique, quand je lis certain treads sur Twitter je me dis que pas tant que çà finalement

future-prediction-tech

- page 1 de 287